Johan

La kermesse breughelienne

Je ne suis pas un flamand rose

LA KERMESSE BREUGHELIENNE
(J. Blaute/J, Verminnen/ G. Biesel)

c'était la kermesse breughelienne
l'accordéon pour danser
les vieux, les jeunes, les vieilles
tout le monde s'y mettait
c'était la kermesse breughelienne
frites, boudins et poulets
crèpes et tantes à l'ancienne
le village s'enpiffrait
ambiance des grands jours
le criterium cycliste
des fleurs pour le champion
la fanfare écorche les sons

c'était la kermesse breughelienne
l'accordéon pour danser
les vieux, les jeunes, les vieilles
tout le monde s'agitait
c'était la kermesse breughelienne
les ennemis s'embrassaient
rancunes et querelles
le village pardonnait
une chance pour les filles
une chance pour les garçons
á la fète des moissons
dans le ciel on tache les pigeons

c'était la kermesse breughelienne
l'accordéon pour danser
les vieux, les jeunes, les vieilles
tout le monde s'envolait
c'était la kermesse breughelienne

dans les doigts l'argent brulait
manege, baraque foraine
le village s'amusait
et la terre tournait
une valse lente
tant de bierre coulait
arrondissait les panses

c'était Le kermesse breughelienne
l'accordéon pour danser
les vieux, les jeunes, les vieilles
tout le monde se retrouvait
c'était la kermesse breughelienne
l'accordéon pour danser
les vieux, les jeunes, Les vieilles
tout le monde délirait