Johan

Les buveurs et les chanteurs

Singles 017

LES BUVEURS ET LES CHANTEURS
(J. Verminnen/G. Biesel)

toute la ville dort
sommeil de plomb
mais, je déambule
dormir, dormir c'est mourir un peu
je veux bien mourir
mais plus tard
cafés qui ferment
enseignes qui s'éteignent
mais il y en a d'autres

prinsesse, ton someil est si leger
je ne veux pas te réveiller
oh non, je vais trainer encore
avec les buveurs et les chanteurs
les oiseaux de mon espèce
avec les caves et les épaves
Ref. qui ont leur avenir derrière eux
avec le pleureur et le parleur
et tous ceux qui la ferment
qui sont arrivés les tout premiers
et qui partiront les derniers
avec les bouffeurs de spaghetti
et les joueurs de pocker
je vie encore un peu

toute la ville dort
sommeil de plomb
et moi je n'entends plus
dormir, dormir c'est bon pour les vieux
je veux bien vieillir
mais plus tard
les femmes de ménage
frottent les bureaux un
premier bus attend seul
devant un feux rouge

Ref.