Johan

Le piano a soif

Je ne suis pas un flamand rose

LE PIANO A SOIF
(J. Blaute/J. Verminnen)

les doigts du pianiste
tremblent au petit matin
oh oui la vie d'artiste
c'est plein de douleur et de chagrin
il a du mal á choisir
entre les blanches et les noires
il joue son bleus du désespoir

le piano a soif
les notes sont fatiguées
elles détestent les doigts
qui veulent jouer

l'accordeur du piano
était sourd-muet
il s'est trompé de ton
il a change le son
le malheureux pianiste
assissine chopin
et oublie ses classiques

Ref.