Johan

La Chance

Marin D'Eau Douce

LA CHANCE
(J. Verminnen / J. Mercier / J. Verminnen)

J’aurais pu être la chanson
Qui est gravée dans ta mémoire
J’aurais pu être le garçon
Guidé vers toi par le hasard
J’aurais pu être le roman
Qui accompagne tes nuits blanches
J’aurais pu être cet amant
Et cet ami auquel tu penses

Tous les bateaux qu’on n’a pas pris
Toutes les amours qu’on n’a pas eues
Toute la beauté qu’on n’a pas vue
Qui auraient pu changer la vie

Toutes les heures passées ici
A se traîner le long des rues
Toutes ces années se sont perdues
Loin du soleil et sous la pluie

On court toujours après la chance
Mais le bonheur lui s’en balance

J’aurais pu être la maison
Et t’abriter contre le temps
J’aurais pu être l’horizon
Et t’emmener au gré du vent
J’aurais pu être le soleil
Et me glisser sur tes épaules
J’aurais pu être le sommeil
Et le réveil à tour de rôle

Tous les bateaux qu’on n’a pas pris
Toutes les amours qu’on n’a pas eues
Toute la beauté qu’on n’a pas vue
Qui auraient pu changer la vie

Toutes les heures passées ici
A se traîner le long des rues
Toutes ces années se sont perdues
Loin du soleil et sous la pluie

Tous les bateaux qu’on n’a pas pris
Toutes les amours qu’on n’a pas eues
Toute la beauté qu’on n’a pas vue
Qui auraient pu changer la vie

On court toujours après la chance
Mais le bonheur lui s’en balance (bis)

La chance, la chance, la chance