Johan

La deprime

Je ne suis pas un flamand rose

LA DEPRIME
(J. Verminnen)

bottes de nuit
bottes de conserves
je n'ai pas envie
et ca m'énerve
toute cette musique
me rend allergique
je ne sais pas ou
je ne sais pas quoi
et me voilà
chambre garnie
miroir, lavabo
cuisine et lit
mal dans ma peau
je ne sais pas comment
je ne trouve pas de solution
pour tuer le temps
radio telé
disque ou bouquin
je ne peux pas me concentrer
jusqu'à la fin
cigarettes, cendrier
verre ou bouteille
tout est vidé
tout est pareil
me voilà seul
bien installé
je n'ai que ma grande gueule
regarder
alors je crie au secours
mais la grande ville
attend le jour
et dors tranquille
boulot, métro
réveille matin
se lever tot
café noir et pain
journal plié
serviette, gabardine
hiver, été
comme une machine
politique et sports
discussions perdues
je regarde dehors
passer les voitures
bistrot cotidien
place d'habitude
verre dans la main
écouter les disputes
et savoir que demain
je ferai le même chemin